Vous êtes ici : Accueil > Grands projets > Nouveau PRU

Nouveau PRU

Lancé en août 2003 au niveau national dans le cadre de la loi de programmation pour la Ville et la Rénovation urbaine, dite loi Borloo, une première convention ANRU est signée avec le Havre en 2004.

Bourges est une des premières villes à bénéficier de cette démarche. A l’étude dès 2003, à l’initiative de Serge Lepeltier, la convention de rénovation urbaine de Bourges est signée le 16 mai 2005. Les travaux ont alors débuté.

En 2015, un dernier avenant à cette convention est signé. Le programme est porté à 358 millions d’euros de travaux dont 112 millions d’euros financés par l’ANRU.

De nombreux quartiers de la ville ont pu bénéficier de ce premier programme de renouvellement urbain : la Chancellerie, l’Aéroport, la Gare ou encore le Centre-Ville.

Aujourd’hui, 200 quartiers d’intérêt national vont être intégrés dans le Nouveau programme national de renouvellement urbain (PRU 2).

Premier PRU : une grande transformation urbaine à Bourges

Le premier PRU en quelques chiffres

Habitat

  • Démolition de 2 447 logements sociaux
  • Construction de 1 489 logements sociaux
  • Réhabilitation de 3 002 logements sociaux

Diversité des logements proposés pour répondre à la demande :

  • Locatif social / non social : 180 logements
  • Accession sociale : 30 logements

Cadre de vie

Amélioration des conditions de vie par des interventions sur :

  • Les espaces publics
  • Le patrimoine
  • Les équipements publics et commerciaux

Les travaux du premier PRU ont démarré en 2005 et doivent être terminés fin 2018 et ainsi laisser place au PRU 2.

Concertation

De 2005 à 2015, plusieurs instances de concertation ont été mises en place pour recueillir et étudier les remarques et demandes des habitants :

  • réunions publiques, rencontres avec les riverains
  • barnums PRU depuis 2007 sur les marchés de la Chancellerie et des Gibjoncs
  • concertations spécifiques sur certaines études complexes ou au moment de la mise en œuvre de changements importants (groupes d’habitants - groupes de locataires)
  • balades urbaines sur l’entretien du cadre de vie
  • permanence travaux à la Chancellerie
  • Nouvelles de Bourges

Globalement, dans le cadre du premier PRU, la concertation avec les habitants s’est davantage concentrée sur les opérations d’aménagement public, que ce soit dans une démarche de recensement des besoins pour alimenter les projets ou bien pour apporter des correctifs.

Coût de l’opération

Les travaux engagés (378 865 000 €) ont été financés à hauteur de 112 157 K€ par l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU).

Parmi les autres financeurs, citons notamment :

  • Les bailleurs (147 619 K€)
  • La Ville de Bourges (35 853 K€)
  • La région Centre-Val de Loire (14 658 K€)
  • Le département du Cher (11 192 K€)
  • L’agglomération Bourges Plus (7 923 K€)

Nouveau PRU

Après le premier PRU, l’Etat a décidé de mettre en place un second programme de renouvellement urbain avec un engagement financier moins important.

200 quartiers ont ainsi été retenus pour bénéficier du « PRU 2 ». Parmi ces derniers, figure la Ville de Bourges avec le quartier Chancellerie-Gibjoncs-Moulon.

Plusieurs étapes sont nécessaires à la réalisation de ce nouveau projet :

  • 2017 est consacrée aux études de définition du projet afin qu’il soit en adéquation avec les besoins des habitants et du territoire
  • 2018 est axée sur la négociation avec l’Etat de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) et les financeurs potentiels

La période de travaux de réalisation du PRU 2 se déroule sur 10 ans, de 2018-2028.

Occupation de l’espace

(d’après la présentation de l’Atelier Ruelle, présentée aux habitants lors de la réunion publique de restitution de la première phase d’étude du Nouveau PRU, lundi 20 mars 2017)

Les étapes de l’étude

L’année 2017 est consacrée aux études permettant de définir le projet. Pour cela, plusieurs actions sont mises en place pour faciliter les échanges avec les riverains et les acteurs des quartiers concernés :

Les ateliers avec les habitants

Objectifs : réfléchir ensemble à la perception du quartier, aux sujets prioritaires et réagir aux propositions faites.

Les rencontres

Avec les parents d’élèves aux sorties des écoles Barbottes, Gibjoncs et Grand Meaulnes

Avec les acteurs associatifs (RERS, Accueil et Promotion), les équipements publics (bibliothèque, centre social, etc.), les chefs d’établissement d’enseignement supérieur (IUT, Lycée Alain Fournier, etc.).

Une étude urbaine

Une étude urbaine a été engagée pour concevoir le projet. Cette étude consiste en :

  • Un diagnostic à partir des échanges avec les habitants et acteurs du quartier (associations, bailleurs, travailleurs sociaux, chefs d’établissements scolaires, commerçants, etc.)
  • Des propositions d’aménagement
  • Des déplacements / plan guide
  • Des chiffrages par intervenants (ville / agglo / bailleurs sociaux)

Début 2018, le programme du nouveau PRU, issu des études, sera présenté à l’ANRU.

Fin 2018 / début 2019, début des travaux en fonction des décisions de l’ANRU.

La maison du projet

Installée face à Cap Nord, le long de l’avenue du général de Gaulle, la Maison du projet va ouvrir ses portes au cours du dernier trimestre 2017.

Les riverains y trouveront :

  • de l’information sur le programme de rénovation (permanence de professionnels, mise à disposition d’un lieu ressource : expositions, films, ouvrages, documentation, boîtes à outils, jeux, etc.)
  • un espace d’expression d’échanges, d’accompagnement et valorisation de projets sur la mémoire des quartiers, l’amélioration du cadre de vie et sur la transformation
  • un lieu de travail pour les conseillers citoyens (réunions et permanences)